Service client

Nouveautés et fonds d'écran

Moniteurs pour travail graphique : lequel me convient le mieux??

à l'achat d'un moniteur, la taille de l'écran, la résolution, le design et naturellement le prix sont souvent des critères décisifs. Dans le travail créatif, d'autres facteurs jouent également un rôle. Nous pensons par exemple à la fidélité et à la pureté des couleurs

Nous avons tous rencontré des situations où la représentation à l'écran est différente sur un moniteur de bureau, un laptop ou l'ordinateur d'un collègue. Ou où l'impression diverge considérablement de l'affichage à l'écran. Le problème : en tant qu'utilisateur vous ne savez pas où se situe l'erreur dans le flux de travail. Est-ce dû au moniteur ou à d'autres paramètres?? Est-ce que ce sont les paramètres de couleur du système d'exploitation ou du logiciel d'édition photo?? Le problème provient-il peut-être de l'imprimante?? Ou est-ce la combinaison de plusieurs causes?? L'expérience nous montre toutefois que le moniteur est souvent la cause principale de ce type d'erreur. Une chose est claire en tout cas : sans un moniteur calibré et professionnel capable d'afficher sans distorsion des fichiers graphiques, il n'est pas possible de travailler avec des couleurs réelles et le résultat est une question de chance. L'écran se situe donc au début de tout flux de travail de fidélité des couleurs. Mais qu'est-ce qui rend un moniteur adapté à du travail graphique??

 

Comment un moniteur génère les couleurs??

Un pixel de moniteur se compose d'un sous-pixel rouge, vert et bleu. Chaque sous-pixel dispose de 256 pas de clarté. Un moniteur conforme avec 8 bits possède en théorie 256*256*256, soit plus de 16,7 millions de possibilités pour combiner la couleur souhaitée de chaque pixel. Seule une de ces combinaisons est correcte, toutes les autres sont fausses. Une couleur rouge reste rouge, mais dans le cas de contenu graphique, avec de toutes petites nuances, même les plus petites imprécisions entraînent des divergences visibles. Le moniteur n'affiche alors pas l'image réelle mais un sorte d'illusion. Cette image est ensuite traitée et optimisée, bien qu'elle ne corresponde pas au contenu réel du fichier. Cela entraîne souvent des divergences car ce n'est pas l'impression visuelle du rédacteur photo, mais bien le véritable fichier qui est envoyé chez l'imprimeur. L'impression est souvent trop claire, trop sombre, décolorée ou les contrastes ne sont pas bons.

 

Grande précision dans le flux de travail des couleurs

Pour pouvoir garantir que l'affichage à l'écran correspond au contenu du fichier, l'affichage utilisé doit satisfaire à deux conditions : il doit tout d'abord être optimisé pour les exigences spéciales du contenu graphique. Ensuite, il doit être calibrable, étant donné que chaque écran vieillit. Ce calibrage doit être effectué régulièrement et sans erreur.

 

Correction de l'homogénéité et de la pureté des couleurs

Aucun panneau de moniteur n'est entièrement homogène d'usine au niveau de la clarté et de la pureté des couleurs. Chaque panneau est plus sombre à certains endroits qu'à d'autres et est décoloré à certains endroits. Cela dépend du mode de construction et s'exprime d'une autre manière sur chaque panneau LCD. Lors du traitement des fichiers graphiques, il est important que vous sachiez avec certitude si les ombres et les décolorations proviennent réellement du fichier et ne sont pas causées par le moniteur.

 

Espace de couleur

Les moniteurs courants n'affichent généralement pas plus que la palette de couleurs sRVB. Ils ne peuvent pas afficher la palette de couleurs RVB Adobe qui est nettement plus grand et qui est idéal pour les applications graphiques. Les écrans avec une grande plage de couleurs, comme le EIZO ColorEdge CS2730, sont eux capables d'afficher toute la palette de couleurs RVB Adobe. Ils affichent en outre une grande quantité de palettes de couleurs d'impression.

 

Le calibrage - qu'est-ce c'est exactement ?

Le problème de base : nous ne connaissons que le signal d'image que l'ordinateur transmet au moniteur. Nous ne savons pas ce qu'en fait le moniteur. Il nous manque un signal de feedback. Cela est créé pendant le processus de calibrage. Un capteur et un logiciel de calibrage permettent de réaliser une comparaison entre des commandes de couleurs prédéfinies et l'affichage réel du moniteur. En général, cet affichage diffère en partie de l'entrée. Ce n'est toutefois que la première étape. Ces erreurs doivent encore être corrigées par la suite.

 

Calibrage du matériel ou du logiciel

Deux méthodes sont possibles pour corriger les erreurs : le calibrage de matériel et le calibrage du logiciel. Pour les deux formes, un capteur et un logiciel de calibrage sont nécessaires. Lors du calibrage du logiciel, un profil de correction est réalisé qui compense le signal de la carte graphique avec un signal qui est précisément opposé aux erreurs du moniteur. Avec les erreurs du moniteur, ces signaux donnent une image pure.

 

Lors du calibrage du matériel, le signal de l'image reste intact. De cette manière, seul le moniteur est adapté en modifiant le Look-Up-Table (LUT) ou le tableau d'attribution des couleurs interne du moniteur. Ce faisant, le rapport de mélange des sous-pixels est corrigé. Le calibrage de matériel a la préférence étant donné que, contrairement au calibrage de logiciel, il n'est pas associé à une perte de qualité. Donc le matériel peut être calibré pour tous les moniteurs ColorEdge de EIZO. Les modèles de la série CG ont un capteur de calibrage intégré qui permet un calibrage automatique. Cela permet de gagner du temps et de l'argent.

 

Tableau 16 bits Look-up

Au lieu d'un tableau 8 bits Look-Up, les moniteurs dépendent de la série EIZO ColorEdge sur un tableau 16 bits Look-Up. De cette manière, ils ne disposent pas de seulement quelques millions mais bien de quelques milliards de teintes de couleurs. Ils disposent de cette manière, malgré toutes les corrections et tous les calibrages, même dans un flux de travail de 10 bits, de suffisamment de nuances de couleurs pour afficher parfaitement les transitions.

 

Résumé : que doit proposer un moniteur graphique??

Une grande palette de couleurs, un affichage des couleurs précis, un affichage des couleurs uniforme et un logiciel fiable et intuitif pour la gestion des couleurs.

 

Un programme total convaincant?!

Outre la qualité visuelle, les moniteurs ColorEdge de EIZO possèdent une série d'autres propriétés importantes. Ils se règlent parfaitement, en hauteur et en inclinaison, et sont traités anti-reflets. Une protection réduit les reflets et assure un affichage plus précis. EIZO offre en outre une garantie sur site de 5 ans. Les moniteurs ColorEdge sont donc des outils idéaux et fiables pour les applications graphiques. Tours de corrections inutiles et coquilles appartiennent au passé. Consultez ici la série EIZO ColorEdge?!

 

Retour à la page d'aperçu