Studio

Page d'aperçu

Studio ABC : les termes de studio expliqués

Il existe de nombreux termes dans la photographie de studio qui peuvent causer de la confusion. Car que veut dire TTL exactement ? Ou que signifient les expositions high-key et low-key ? C'est pourquoi nous avons préparé pour vous une liste des termes de studio les plus importants. Ceux-ci peuvent être trouvés ci-dessous, par ordre alphabétique. Avez-vous rencontré un terme inconnu ? Vérifiez alors cette liste et vous comprendrez immédiatement sa signification !

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z


  • Adaptateur de griffe (spigot) : Un adaptateur de griffe est une connexion universelle pour trépieds. Ceci est utilisé pour rallonger un embout ou un pas de vis existant, de manière à obtenir le bon pas de vis et à placer les accessoires souhaités sur votre support (lampe).

  • Bol de beauté (Beautydish) : Le Bol de beauté est un grand bol grâce auquel la lumière peut être réfléchie sur le sujet par un large faisceau. Le produit est couplé à un flash avec un réflecteur et assure ainsi la réflexion de la lumière. En raison de sa forme de bol et du matériau de fabrication, le bol offre un éclairage doux et raffiné. Le réflecteur procure donc un effet situé entre celui d'un flash direct et celui d'une boîte à lumière.

  • Bounce Card : Une bounce Card est une petite carte de réflexion que vous fixez au flash de reportage. Lorsque le flash est dirigé vers le haut, vous obtenez toujours une petite réflexion vers l'avant qui garantit un rendu plus dirigé sur le sujet. Elles sont intégrées aux flashes de reportage les plus onéreux. Vous pouvez facilement la faire glisser hors de son emplacement.

  • C-Stand : Le C-Stand (abréviation de Century Stand) est un terme utilisé en studio lorsqu'il s'agit d'un trépied en métal pouvant être utilisé à diverses fins. De petites lampes, des écrans de réflexion et bien plus encore peuvent être montés sur ce trépied pratique. Contrairement à un trépied de lampe normal, les jambes se replient l'une en dessous de l'autre en les faisant coulisser.

  • Chroma-Key : Le terme Chroma-Key est souvent utilisé dans le post-traitement de films, mais ce terme est également utilisé en studio pour les tissus d’arrière-plan. Le terme fait référence à l'intensité d'une couleur. Ces fonds sont souvent vert ou bleu vif. Dans le post-traitement, cette couleur peut facilement être retirée pour appliquer divers effets.

  • Connexions à baïonnette : La connexion à baïonnette est comparable à une monture d'objectif. Les générateurs de lumière tels qu'un réflecteur, une boîte à lumière ou un équipement de beauté sont dotés d'une connexion à baïonnette spécifique pour le montage sur un flash de studio. Il existe différents types de connexions à baïonnette utilisés par différentes marques. Il est important de vérifier si la connexion à baïonnette d'un générateur de lumière est adaptée au flash.

  • CTB : CTB est une abréviation de Color to Blue. En fait, il s’agit d’un filtre bleu transparent. Il se place sur une source de lumière pour modifier la température de couleur de la lampe. Vous pouvez corriger une source de lumière chaude en une apparence de lumière du jour. Un gel ou un filtre CTB / CTO est souvent disponible en plusieurs degrés : du 1/4 au 1/1, en fonction de la chaleur de la lumière.

  • CTO : Outre le CTB, vous pouvez également corriger une source de lumière froide en une lumière plus chaude. Vous faites cela avec un filtre ou gel CTO. CTO signifie Color to Orange, en raison de la couleur orange. De cette manière, il est toujours possible d'utiliser plusieurs températures de couleur avec une lampe qui n'en a qu'une.

  • Diffuseur : Un diffuseur est un tissu blanc que vous placez sur votre flash de reportage. Cela garantit une meilleure répartition de la lumière du flash, sur une plus grande surface.

  • Durée du flash : La durée du flash est la durée d'une exposition au flash. Cela varie d'environ 1/400 à 1/2000. Avec certains flashes de studio, cela peut aller jusqu'à 1/63.000ème de seconde. La durée d'un flash peut être importante pour figer des mouvements rapides tels que des gouttelettes d'eau.

  • E-TTL : E-TTL (Evaluative Through The Lens) est une méthode de Canon permettant d'obtenir une bonne exposition au flash, même en photographie numérique. Avec E-TTL, un bref flash est émis avant la prise de la photo. Ce pré-flash pratiquement invisible est utilisé pour faire correspondre l'exposition du flash avec l'ouverture et la vitesse d'obturation de l'appareil photo.

  • Eclairage à trois points : La méthode d'éclairage la plus courante en studio est l'éclairage à trois points. Cela vous permet d'éclairer le sujet de manière optimale pour les photos et les vidéos. Vous éclairez ainsi votre sujet de trois côtés. Votre lumière clé (principale) provient depuis une diagonale de l'avant et elle est la plus importante. La lumière de remplissage provient de l'autre côté (également en diagonale de l'avant) et donne une lumière beaucoup moins forte. Cela atténue les ombres dures et les endroits sombres. Enfin, le rétro-éclairage vient de l'arrière et garantit que votre sujet soit séparé de l'arrière-plan et lui donne plus de profondeur.

  • Eclairage des cheveux : Outre l'éclairage principal et l'éclairage de remplissage, l'éclairage des cheveux est une source de lumière supplémentaire qui éclaire les cheveux du sujet séparément. Cela donne un portrait plus en profondeur et la personne semble se détacher de l'arrière-plan.

  • Écran réflecteur : Un écran réflecteur est l’un des outils les plus utilisés en studio. Cela vous permet de réfléchir la lumière existante, la lumière du flash ou la lumière continue pour éclaircir les ombres et mieux répartir la lumière sur le sujet.

  • Flash annulaire : Un flash rond avec un trou au milieu dans lequel l'objectif de l'appareil photo peut être inséré. Cela vous donne un flash autour de votre objectif pour que le sujet soit éclairé de façon uniforme de tous les côtés. Avec les portraits, cela donne souvent un joli effet dans le reflet des yeux.

  • Fresnel : une lentille de Fresnel est une lentille spécialement taillée qui crée un faisceau focalisé grâce à sa forme. Souvent utilisé par les photographes équipés de flashes, mais aussi beaucoup dans les productions cinématographiques pour les grandes lampes de studio qu'ils utilisent. Ces grandes lampes consomment beaucoup d’énergie par rapport aux LED, mais grâce au Fresnel, elles produisent toujours une lumière douce et de meilleures ombres que les panneaux à LED.

  • Filtre gel : Un filtre gel est un film transparent coloré que vous pouvez monter sur une lampe de studio ou un flash afin d’obtenir un effet différent. Cela peut être fait avec CTB ou CTO pour ajuster la température de couleur, mais cela peut aussi être une couleur différente pour un effet spécifique.

  • High-key : High-key est l'exact opposé de low-key. Avec high-key, les couleurs claires sont centrales. Les tons clairs donnent une apparence naturelle, fraîche et gaie.

  • HSS : HSS signifie High Speed Sync. Il est utilisé dans les situations où vous utilisez le flash avec une vitesse d'obturation supérieure à 1/250 seconde. Cela peut être très utile lors de l'enregistrement de mouvements.

  • HS : HS signifie Hyper Sync. Ceci est une variante de High Speed Sync conçue par Pocket Wizard® et assure une synchronisation entre la durée du flash et la vitesse d'obturation. À la différence du HSS, Hyper Sync garantit le maintien de la puissance du flash.

  • I-TTL : Le terme I-TTL est utilisé par Nikon et signifie «Intelligent Through The Lens». Le système Nikon I-TTL utilise une série de flashs avant l'exposition principale.

  • Jeu de coupe-flux : Un jeu de coupe-flux est un accessoire destiné aux flashes de studio ou aux lampes. Les coupe-flux sont montées à l'avant des lampes et vous avez ainsi beaucoup de contrôle sur la direction et le faisceau de la lumière. Un jeu de coupe-flux est parfois appelé Barndoors.

  • Low-key : Dans la photographie low-key, les tons sombres dominent l'image. Une autre caractéristique d'une photo low-key est le contraste élevé. Seule une partie de la photo est éclairée, de sorte que le reste de l'image disparaît partiellement ou complètement dans les zones sombres. Les photos low-key sont souvent décrites comme mystérieuses et passionnantes.

  • Lumen : Le lumen est une mesure qui indique la quantité totale de lumière visible autour d'une source de lumière. Cette quantité dépend du type de lampe et de la puissance. Par exemple, une lampe à LED a plus de lumière et une capacité inférieure à celle d’une lampe à incandescence. Exemple : une lampe LED 10W émet 900 lumens. Une ampoule fait la même chose avec 75W.

  • Lumière clé : la lumière clé fait partie de la configuration de votre éclairage et elle est la source de lumière directe qui éclaire le plus votre sujet.

  • Lumière diffuse : La lumière diffuse est également décrite comme une lumière douce ou une lumière qui ne crée pas d'ombres dures. Vous pouvez par exemple l'obtenir à l'aide d'une boîte à lumière pour une utilisation avec votre lampe.

  • Lumière dispersée : La lumière dispersée est une lumière qui atteint accidentellement le sujet.

  • Lumière dure : La lumière dure est, comme son nom l'indique, dure et directe. Les ombres profondes et les reflets brillants garantissent un très bon contraste entre le sujet et les photos finales. L'inconvénient de la lumière dure est que de nombreux détails se perdent, à la fois dans les zones claires et les zones sombres. Les couleurs, en revanche, sont très intenses et saturées.

  • Lumière du jour : lorsque les gens parlent de la lumière du jour en studio, cela signifie une certaine température de couleur. La lumière du jour standard a une température de couleur de 5600K.

  • Lumière douce : La lumière douce est plus uniforme que la lumière dure et provient souvent de grandes sources lumineuses. Avec une lumière douce, la transition entre la lumière et l'obscurité est plus douce. La différence entre le côté éclairé et le côté sombre est moins nette. L'avantage de la lumière douce est que vous ne souffrez pas d'ombres. Ceci est particulièrement idéal pour les portraits.

  • Lumière de remplissage : La lumière de remplissage fait partie de la configuration de votre éclairage et peut être utilisée pour réduire les ombres de la lumière principale.

  • Lumière rasante : Avec la lumière rasante, la lumière tombe sur le sujet de côté. Cela garantit que les inégalités sont accentuées et que des éléments spéciaux sont mis en avant.

  • Lux : Lux est la force d'une source lumineuse mesurée à une distance perpendiculaire de 1 mètre. Exemples : éclairage de bureau : 500 lux, lumière du jour : 10 000 lux, pleine lune : 0,1 lux.

  • Maître / esclave : Si vous utilisez plusieurs flashes, il est courant de connecter un flash à l'appareil photo à l'aide d'un câble ou d'un déclencheur sans fil. Dans ce cas, nous appelons ce flash le "maître". L'(es) autre(s) flash(es) peut(vent) flasher en simultané, et de façon automatique, en tant qu’esclave(s). Bien sûr, vous pouvez également définir le flash intégré de votre appareil photo en tant que «maître».

  • Mise au point douce : La mise au point douce est une technique de photographie dans laquelle l'image est intentionnellement légèrement floue. De cette façon, vous pouvez donner à vos images un effet rêveur. Pour créer cet effet, vous pouvez utiliser un filtre spécial. Disposez-vous d'un filtre UV ou de protection ? Si vous mettez de la vaseline dessus, vous obtenez le même effet de flou artistique.

  • Nombre IRC : IRC signifie Index de rendu des couleurs. La valeur du nombre IRC indique dans quelle mesure la source de lumière est capable d'afficher les vraies couleurs de l'objet. Une valeur IRC plus élevée signifie une plus grande exactitude des couleurs. La valeur maximale est 100. Plus la valeur est proche de 100, plus la stabilité de la couleur est élevée.

  • Nombre guide : Le nombre guide est défini comme la quantité maximale de lumière de flash que le flash peut produire. Le calcul du nombre guide est lié à la distance (flash à objet) et à l'ouverture. Le nombre guide est défini pour 100 ISO. Plus le nombre guide est élevé, plus la sortie de lumière du flash est intense. Remarque : le nombre guide des flashes Canon diffère du point de départ de 100 ISO. Canon utilise 200 ISO. Cela double le nombre guide.

  • Nuancier : Un nuancier est un outil permettant de s'assurer que les couleurs de votre appareil photo correspondent à celles d'un moniteur de référence. Cela vous permet d’ajuster les paramètres de sorte que toutes les couleurs soient bien proportionnées.

  • Octabox : Tout comme une boîte à lumière, une octabox est une aide pour étendre et unifier la lumière. Cependant, une octabox est octogonale, ce qui signifie qu'il y a une plus grande dispersion de la lumière qu'avec une boîte à lumière.

  • Posemètre : Un posemètre est un appareil composé de différents capteurs et d'un écran permettant d'afficher les résultats des mesures prises. La quantité de lumière correcte est déterminante pour la photo finale et le triangle d'exposition (ISO, diaphragme et temps d'obturation) doit être équilibré. Le problème est que tout configurer manuellement peut prendre beaucoup de temps. Un posemètre rend cela beaucoup plus facile.

  • Réflecteur : Un réflecteur est très utilisé en studio et vient même souvent en standard avec un flash de studio. Le réflecteur assure une large diffusion de la lumière du flash.

  • Softbox : Une softbox est un outil permettant d’étendre et d’égaliser la lumière. Une boîte à lumière consiste en une construction de type tente avec un tissu transparent sur l'avant (diffuseur) et un matériau réflecteur à l'intérieur. En plaçant un flash dans le fond de la boîte, la lumière est d'abord réfléchie à l'intérieur pour ensuite venir éclairer le sujet à travers le tissu transparent. Les tons doux de la lumière rendent la boîte à lumière très appropriée pour une utilisation en photographie de produit, d'intérieur et de portrait.

  • Sous-exposition : La lumière est insuffisante pour éclairer correctement la photo ou la vidéo. Les endroits sombres deviennent encore plus sombres, ou complètement noirs. Cela peut entraîner une perte de détail dans les ombres. Bien sûr, cela peut également être le choix du photographe pour créer un effet ou faire ressortir un élément déterminé.

  • Surexposition : En cas de surexposition, la photo contient trop de lumière. Les parties claires seront remplies de blanc. Ici aussi, les détails seront perdus. Les gens veulent généralement éviter ce phénomène, mais cela peut aussi être un choix conscient. Les endroits sombres seront également plus clairs, ce qui les rendra plus visibles.

  • Synchronisation du flash : le temps de synchronisation du flash est la vitesse d'obturation la plus rapide de votre appareil photo à laquelle un flash est complètement enregistré sur le capteur. Des traînées sombres peuvent se produire si le flash n'a pas encore été déclenché alors que le capteur est déjà couvert par l'obturateur.

  • Température de couleur : La couleur des sources de lumière est indiquée par «température de couleur». La lumière peut être chaude ou froide. Une source de lumière chaude donne une lumière 'jaune'. Il s'agit, par exemple, de la lumière provenant d'une ampoule ou d'une bougie. Une source de lumière froide émet une lumière «bleue», telle qu'une lampe à LED ou la lumière de flash. La température de couleur est exprimée en Kelvin. Plus la lumière est chaude, plus la température de couleur est basse.

  • TTL : TTL signifie Through The Lens. Cela signifie que l'appareil photo mesure la lumière à travers l'objectif afin de déterminer l'exposition correcte. Les principaux avantages de TTL sont la commodité et la rapidité, mais en revanche, la mesure de la lumière n’est pas parfaite.

  • Tungstène : Quand on parle de lumière tungstène, on entend généralement lumière artificielle avec une couleur plus chaude. Tungstène se réfère en fait au matériau dans lequel est fabriqué le filament d’une ampoule. Une lampe au tungstène a pour cela une température de couleur comparable de 3200K.

  • Vignettage : Le vignettage est un terme utilisé en association avec la lumière flash. Au fur et à mesure que la distance au flash augmente, la lumière du flash faiblit. La lumière perd de l'intensité très rapidement. En fait, si vite qu’en doublant la distance, on perd quatre fois plus de lumière.

  • Watt / seconde (W / s),: La puissance des flashes est exprimée en Watt / seconde ou en W / s. La puissance requise dépend des réglages de l'appareil photo et du sujet. Pour la photographie de portrait et la capture de petits produits, une puissance de 150 W / s est suffisante. Voulez-vous capturer des sujets plus vastes ? Vous avez alors besoin de plus de puissance.

  • Yeux rouges : Des yeux rouges apparaissent sur votre photo si la source de lumière est trop proche du centre de l'objectif. Le flash crée alors une réflexion dans le fond des yeux, qui deviennent rouge sur les photos. Vous pouvez éviter cela, si vous éloignez le flash ou si vous prenez une photo plus proche avec une distance focale plus courte.

Retour au studio !