Photographie animalière

Page d'aperçu

Chris Schmid parle des gros chats d'Afrique

Nous avons demandé à Chris Schmid, ambassadeur Sony de nous fournir quelques conseils en matière de photographie de la faune et de la flore. Il a fait preuve d'un grand enthousiasme.

Chris : « Cela vous paraîtra peut-être logique, mais j'estime que la passion est le principal élément qui entre en jeu pour immortaliser la nature. » J'adore photographier les gros chats d'Afrique. Leur comportement est fascinant, leur représentation sur les photos est intéressante, sans oublier la beauté époustouflante d'immortaliser ces animaux dans leur habitat naturel. Voici quelques conseils importants pour quiconque souhaite prendre de photos magnifiques des animaux sauvages. »

Qui est Chris Schmid | Interview | Équipements | Photos d'exemple



Qui est Chris Schmid ?

Ambassadeur Sony et détenteur d'un award de photographie de la vie sauvage, Chris Schmid déploie tous ses efforts pour immortaliser la beauté naturelle de la planète. Grâce à ses photos, il entend inviter le public à découvrir le monde, les yeux ouverts et en faisant preuve d'un enthousiasme infini. Il est fondamental de se rendre compte de la fragilité de la nature

Il estime que l'on peut/doit admirer la nature sans pour autant la piétiner. Il travaille pour National Geographic, la BBC et GEO, se mobilise auprès de WildAid et Remembering Elephants, Remembering Great Apes et Remembering Lions, the Born Free Foundation.

"Les photos sont puissantes. Une photo permet de capturer une émotion ou de procurer une sensation de l'intérieur."


Connaissez votre sujet

Pour prendre les meilleures photos, il est indispensable de connaître son sujet. J'ai passé des heures et des heures à étudier le comportement de différents félins. Souvent, j'essaie de suivre un ou deux animaux afin de me familiariser avec leur comportement.

Il m'est déjà arrivé de suivre, plusieurs jours durant, un léopard qui avait perdu son oeil gauche. Pendant la poursuite, nous nous sommes aperçus qu'il ne pouvait plus chasser à cause de sa mauvaise vue. Afin de se maintenir en vie, il dérobait la carcasse d'animaux tués par ses congénères. Si vous vous limitez à un animal ou deux à chaque fois, vous cernerez mieux vos sujets et vous pourrez vraiment transmettre leur récit intégral.

Armez-vous de patience et d'audace

Chaque journée étant différente, tout peut arriver. Je quitte toujours le camp tôt le matin, avant le lever du soleil, et je pars à la recherche de traces des animaux que nous suivons. Parfois, il n'y a pas de trace, ce qui nous oblige à bien tendre l'oreille, à regarder et à chercher d'autre signes. Parfois, on entend des babouins qui s'appellent entre eux ou il règne un silence singulier, le lieu est vide. Dans les deux cas, il s'agit d'un signe annonçant la présence d'un prédateur dans les parages. C'est un mélange de facteurs : les traces, ce que l'on voit, ce que l'on entend, ce que l'on sent. Il faut être vigilant partout.

Depuis, je donne aisément des discours devant une sale comble. Cent, deux cents ? Honnêtement, cela ne m'importe plus. Je m'en sors. La pratique est donc d'une grande aide. Il est indispensable de parler d'image."


La plus belle lumière se capture toujours de très bonne heure pendant l'heure d'or. Compte tenu de la luminosité intense en Afrique, il faut être bien prêt pour photographier pendant ces premières heures de la journée. Si vous partez le matin et vous ne trouvez aucune trace ni aucun signe, il vous faut prendre une décision. Vous pouvez arrêter et essayer de photographier des éléphants dans la magnifique lumière, ou poursuivre rigidement et prendre le risque de passer à côté de la plus belle lumière qui soit. C'est un choix important mais bien difficile.

Sachez ce que vous voulez photographier avant d'emporter l'appareil photo

Pendant que je prends des photos, j'utilise souvent le mode d'éclairage manuel complet. Il importe de savoir ce que vous voulez photographier avant de placer votre oeil devant le viseur. Ainsi, vous prenez moins de photos, mais savez exactement ce que vous voulez atteindre et évitez donc d'appuyer sur le bouton sans réfléchir.

J'utilise le viseur électronique sur mes appareils Sony α9- en α7R III-pour créer la photo souhaitée sur l'appareil et déjà me rapprocher le plus possible du résultat souhaité. Ce-faisant, je m'intéresse surtout aux parties éclairées car je sais que je pourrai réduire l'éclairage afin de donner belle allure au ciel et ensuite renforcer les ombres au moment de retoucher l'image brute. Les deux appareils Alpha disposent de capteurs avec la bonne portée dynamique pour y parvenir.

Choisir ses objectifs et ses objets

Je m'en sort : j'utilise un appareil  Sony α9 et deux appareils Sony α7R III- J'utilise l'alpha avec une poignée d'alimentation qui m'aide à équilibrer l'appareil et à le tenir car je l'utilise souvent avec l'objectif 400mm f/2.8 G Master et parfois avec un 1.4x téléconvertisseur. Cela me permet de faire des portraits de mes sujets sans les perturber. S'abstenir de déranger ses sujets, voilà l'un des facteurs essentiels pour prendre de bonnes photos. Voilà pourquoi j'aime tant la fonction obturateur silencieux sur mes appareils Alpha.


Mon autre conseil concernant les objectifs est que moins souvent est plus. Beaucoup de gens ont des sacs remplis d'objectifs, ce qui complique parfois le choix. J'ai l'objectif Master 70-200mm f/2.8G pour les photos plus larges et l'objectif 400mm f/2.8 pour les téléobjectifs. Sur mon autre appareil, j'utilise l'objectif de 24-105mm. Je photographie presque toujours à la main car celle me donne une liberté de mouvement. La dernière chose que l'on souhaite sous une chaleur torride, c'est bien de devoir emporter une quantité énorme d'objectifs et d'équipements.

Composition

L'une des premières choses que je fais consiste à prendre une position basse afin d'être à la hauteur des yeux ou plus bas que le gros chat. Cette posture offre une perspective intéressante pour raconter le récit de l'animal. Niveau composition, je préfère suivre les règles classiques. J'utilise le viseur électronique pour suivre la règle de trois avec les quadrillage et cherche de belles lignes diagonales directrices afin de capter l'attention de l'observateur sur le sujet. Je considère qu'il est important de créer de la profondeur dans la photo avec un avant-plan, le sujet et un arrière-plan. Cela permet de placer le sujet dan le contexte de l'environnement et l'animal se trouve au centre de la photo.

Si toutefois vous jugez utile de déroger aux règles de composition, fiez-vous à votre sentiment et prenez cette photo. Tout peut changer très vite. Peut-être n'aurez-vous pas de deuxième chance.

Équipements

Pour ses photos, Chris Schmid se sert d'un équipement Sony. Il travaille avec un Sony α9, twee α7R Mark III et une grande sélection d'objectifs, notamment le Sony FE 70-200mm f/2.8 GM, 400mm f/2.8 GM100-400mm GM et un 1.4x téléconvertisseur.

Sony A9 + Battery grip

Sony A9 + Poignée d'alimentation
  • 24.2 megapixels
  • 20fps burst
  • 4K vidéo
Découvrez ici

Sony FE 400mm f/2.8

Sony FE 400mm f/2.8
  • Moteurs AF rapides
  • Stabilisation optique
  • Seulement 2,895kg
Découvrez ici

Sony FE 70-200mm f/2.8

Sony FE 70-200mm f/2.8
  • Diaphragme constant
  • Stabilisation optique
  • 2 Groupes de mise au point
Découvrez ici

Photo d'exemple’s

Découvrez ci-dessous davantage de photos prises par Chris Schmid.


Page d'aperçu