Service client

Entretien avec Annemerel de Jongh

Qui est Annemerel de Jongh ? | Entretien | Equipement | Sa chaîne YouTube


Qui est Annemerel de Jongh

"Live, love, run" est la devise d'Annemerel de Jongh. Cette coureuse inspire les personnes qui regardent ses vidéos. Envie de participer à un marathon ? Les coureurs reçoivent des conseils sur la façon de s'y prendre. Dans cette entretien, Annemerel parle de sa vie, de son style vlog et de son équipement Canon.


" Il n'y a pas de meilleur moyen qu'un vlog pour emmener vos followers avec vous. "


Quand vous avez commencé à vloguer et pourquoi ?

" J'ai commencé à vloguer en 2015. Ma sœur me harcelait depuis des années pour que je fasse des vidéos, mais ça me faisait un peu peur. Je blogue depuis 2003, mais j'ai remarqué que la demande de vidéos augmentait. Mes followers me le demandait, mais aussi mes clients. Alors j'ai surmonté ma peur et j'ai commencé à faire des vidéos. "

Quelles erreurs avez-vous faites à ce moment-là que vous ne feriez-vous plus jamais ? entre

" Chaque plan devait être parfait, donc pour chaque plan j'étais nerveuse (sérieusement !) et chaque plan était filmé dix fois. Cela rendait le vlog très long à faire."


Où avez-vous appris ?Qui ou qu'est-ce qui vous a aidé à vous améliorer ?

" À cette époque, je regardais les vlogs de Casey Neistat et j'admirais sa façon de raconter et de monter des histoires. Je trouvais aussi sympa de voir qu'il était toujours lui-même devant la caméra. Je le suis aussi dans mes blogs et sur Instagram, mais dans mes vidéos, il fallait que tout soit parfait. J'ai vite arrêté et ça n'a pas seulement rendu le vlogging plus amusant, mes vlogs sont aussi devenus (si je puis dire) beaucoup plus sympas à regarder. "


Pourquoi le vlogging est-il un outil qui vous convient ?

" Il n'y a pas de meilleur moyen qu'un vlog pour emmener vos followers avec vous. Quand je vlogge un peu moins, j'ai l'impression que mes followers ne me comprennent pas toujours très bien. Parce que je partage littéralement tout dans mes vlogs, j'ai un bien meilleur lien avec mon follower et je peux expliquer les choses beaucoup mieux. De plus, je travaille souvent seule, et je reste assise au calme à mon bureau toute la journée. Ma caméra est vraiment un exutoire."


Que voulez-vous montrer ?

" J'essaie d'inspirer les gens à commencer à courir aussi, à apprécier la nourriture et les petites choses de la vie. Je le fais en partageant ma propre vie. Ce n'est pas tous les jours une source d'inspiration et ce n'est pas tous les jours une expérience positive, mais c'est aussi ça, la vie. Pas parfait. "

 


Qui considérez-vous comme votre groupe cible ?

" Des gens comme moi, 25-34 ans, un peu sportifs, des femmes, mais aussi des hommes (mon petit ami participe aussi régulièrement au vlog). Pour être honnête, je ne suis pas très concernée par mon groupe cible, parce que je partage ma vie et je ne veux pas changer ma vie sur mes vidéos. "

" J'essaie d'inspirer les gens à commencer à courir aussi, à apprécier la nourriture et les petites choses de la vie. "

Où obtenez-vous le plus de satisfaction ?

" Quand les gens disent qu'ils se sont mis à courir grâce à moi. Ou quand j'entends que je suis devenue une habitude dans leur routine du jour et que je me sens comme une amie. "


À quel point le montage est-il important pour vous ?

"C'est comme ça que je termine vraiment. C'est donc important ! D'habitude, ça me prend entre 1 et 2 heures. Parce que je fais des vlogs journaliers et que je les monte le lendemain matin, je sais exactement quelles images je veux utiliser et celles que je ne veux pas utiliser. Parce que je le fais tous les jours, j'ai aussi une compétence en la matière pour pouvoir le faire assez rapidement. Je m'assieds à mon bureau à 8 h, je mets mes écouteurs et au boulot. Je ne me lève pas tant que mon vlog n'est pas fini. "


Quel conseil important avez-vous pour les vloggers qui débutent ?

" Soyez vous-même, vous durerez longtemps. Et les gens ne sont pas dupes quand vous n'êtes pas vous-même. Sur Instagram, vous pouvez toujours présenter une belle image, mais si vous vloggez tous les jours (ou au moins plusieurs fois par semaine), il n'est tout simplement pas possible de le faire. "


Que voulez-vous encore améliorer ou atteindre ?

" J'aimerais pouvoir monter les vidéos de façon plus professionnelle. J'ai acheté Final Cut Pro, mais je n'utilise vraiment que 5 % des fonctions. "


Pourquoi devrait-on suivre votre vlog / compte ?

" L'année prochaine, je vais courir le marathon de Boston, c'est pour ça que je m'entraîne en ce moment. De plus, je me marie cet été, je vais donc aussi en parler dans mes vidéos. "


" Soyez vous-même, vous durerez longtemps. Et les gens ne sont pas dupes quand vous n'êtes pas vous-même. "

Equipement

" J'ai commencé en 2015 avec le G7X, en 2016 j'ai acheté le G7X Mark II, je l'ai bien usé, car je suis un peu maladroite et si vous vloggez chaque jour, vous allez utiliser un appareil comme celui-ci assez intensivement. Depuis août, j'ai le nouveau G7X Mark III. Il a récemment fait l'objet d'une mise à jour du micrologiciel, qui fait que l'autofocus est vraiment top. La luminosité est également très bonne, ainsi que le son (vous pouvez maintenant connecter un microphone externe !) et la stabilisation de l'image. En dehors du Canon G7x Mark III (et de mon téléphone quand je cours), je n'utilise rien d'autre. "

Canon Powershot G7X Mark II
  • Vidéos Full HD avec stabilisation d'image intégrée
  • Zoom 4.2x
  • WiFi, NFC et écran tactile LCD inclinable de 3"

Voir ici

Canon Powershot G7X Mark III
  • Vidéos 4K avec stabilisateur d'image intégré
  • Zoom 4.2x
  • WiFi, Bluetooth et écran tactile LCD inclinable de 3"
Voir ici

Page d'aperçu